Montauroux: la gouvernance territoriale analysée par les élus minoritaires

Voilà 7 mois que le nouveau Conseil Municipal a été mis en place. Sans vouloir en faire un bilan exhaustif, il nous parait toutefois intéressant de faire part de notre expérience en tant que groupe minoritaire. Le Conseil Municipal s'est réuni trois fois durant cette période, en plus de la réunion qui a conduit à l'élection du Maire et de ses adjoints. Le Conseil Municipal est une drôle de machine. Le Maire a besoin de « délibérations » (décision du Conseil) pour agir : les points à l'ordre du jour sont donc fonction des problèmes tels qu'ils arrivent sur son bureau et, en conséquence, d'importance très inégale. Ainsi avons-nous délibéré aussi bien sur le rachat d'une concession au cimetière ou sur le remboursement de la note de frais d'un élu qui s'était rendu à une réunion hors de la commune que sur l'acquisition par la Mairie de terrains ou de maisons. Le Maire est maître de l'ordre du jour et des points en délibération : nous en sommes informés une semaine avant (à la fois de la date du Conseil et de son ordre du jour).

Aujourd'hui, à l'issue de ces trois réunions, nous avons l'impression d'assister à la confection d'un « patchwork » et non pas à la prise de décisions s'inscrivant dans le cadre d'une politique de la commune, politique qui devrait être affichée et connue de tous. Et lorsqu'un point important pour l'avenir de la commune est abordé, il l'est par le petit bout de la lorgnette, sous l'angle de l'action immédiate, sans que le projet global soit évoqué. L'exemple le plus frappant en est l'achat de terrains par la commune pour y faire des parkings, mais qui sont en réalité le début du fameux « boulevard de contournement du village ». Lorsque nous avons souhaité, devant l'importance du dossier, que la Mairie organise un débat pour que les tenants et les aboutissants d'un tel projet soient connus de tous, on nous a répondu que ce débat avait déjà eu lieu en 2002 sous la mandature précédente.

En fait très peu des points abordés nous paraissent à même de transformer le village : la route de contournement (nous nous y sommes opposés en raison du manque complet d'information), le projet de construction d'une salle de rencontre pour les personnes âgées, l'achat par la commune de plusieurs maisons dans le village (alors que celles qu'elle possède déjà n'ont toujours pas été réhabilitées !), un projet d'aménagement de l'aire Saint-Barthélemy, ...

Au-delà d'être un organe de décision, le Conseil Municipal devrait être aussi un organe de transparence et d'information. C'est sur cet aspect que son fonctionnement doit être amélioré. Les élus majoritaires votent unanimement « pour le Maire », belle manifestation de confiance ! Notre vote varie en fonction de l'intérêt pour la commune des points en délibération. Nos préoccupations majeures ont trait à la sécurité par rapport à la circulation automobile, à l'aménagement des écoles et des structures pour la petite enfance, à l'alimentation en eau, à ce fameux « boulevard de contournement », et bien sûr au Plan Local d'Urbanisme, dont il n'a pas été question jusqu'à présent.

Nous travaillons également en commission avec d'autres élus. La commission Education-Jeunesse, la commission Appels d'offres (renouvellement du contrat pour la cantine scolaire), la commission Eau-Assainissement et la commission Urbanisme-Environnement se sont réunies une fois durant ces 7 mois. La Commission Animations-Manifestations s'est, quant à elle, réunie plusieurs fois pour préparer les festivités de l'été. Les trois autres commissions (FinancesEconomie-Tourisme, Travaux-Voirie-Sécurité et Affaires sociales) ne se sont pas réunies. Enfin, l'un de nous travaille sur le dossier des arrêts de bus à la demande du Maire.

Ce qui nous préoccupe le plus, c'est le manque de lisibilité sur l'avenir, et le manque de transparence. Cela est vrai également pour le fonctionnement de la Communauté de Communes. C'est pourquoi nous avons recours de plus en plus souvent aux « questions orales » (elles sont en fait posées par écrit !) qui sont obligatoirement traitées en Conseil Municipal. Car vous n'ignorez pas que le Maire répond très rarement aux courriers qui lui sont adressés.

Visitez le Forum Vivre à Montauroux.


Mis en ligne le 19/10/2008 par Pierre Ratcliffe. Contact: (pratclif@free.fr) sites web http://paysdefayence.blogspot.com et http://pratclif.com