Force et Confiance: CR de la réunion débat le 3 décembre 2015 consacrée à la fracture numérique en pays de Fayence

Cette réunion débat était la deuxième depuis la création de l'association "Force et Confiance"1 (F&C) en septembre 20152. F&C a pour objet social de promouvoir le dialogue entre ses membres, tous membres de la société civile, et les élus locaux dont le Conseiller départemental qui les représente au Département. Pour atteindre les objectifs tels que décrits dans ses statuts, F&C met en oeuvre un plan d'action; il consiste à organiser des rencontres mensuelles entre les membres et les élus, les premiers jeudis de chaque mois. Chaque rencontre se déroulera sur un thème concret, préparé par un des membres et un élu, de manière à permettre le débat par la participation. Ce plan d'action est décrit dans l'invitation à la rencontre du 3 décembre 20153

La rencontre du 3 décembre 2015 a eu pour thème la fracture numérique en pays de Fayence. La préparation avait été faite par Catherine Torrès présidente de l'Association "les délaissés de l'ADSL en pays de Fayence", par moi-même comme blogueur devenu membre actif de cette association, et par Jean-Luc Fabre maire de Fayence et responsable au sein de la Communauté de Communes de la nouvelle compétence Internet.

Catherine Torrès a mis l'accent sur la réalité de la fracture numérique en pays de Fayence, notamment pour les habitants de Montauroux, mais pas seulement puisque la pétition lancée par l'association des délaissés de l'ADSL avait recueilli 1380 signatures; c'est dire l'importance de l'Internet pour les habitants du pays de Fayence. Voir son CR de la réunion ici.

J'ai ensuite pris la parole en invitant le débat. Les participants étant tous des internautes, j'ai fait référence aux billets de mon blog sur le sujet; billets que j'ai préparés pour cette réunion. J'ai exprimé que le problème était plutôt celui de l'inégalité d'accès à l'internet en fonction de la distance au répartiteur téléphonique. Que le réseau actuel était le réseau cuivre développé depuis les années 1960, successivement par les PTT, France Télécom, maintenant Orange et que la solution d'avenir était le réseau fibre optique. Mais que le remplacement du réseau cuivre par un réseau optique impliquait des investissements très importants. Le nombre de lignes d'abonnés (sur quel support? le cuivre ou la fibre?) actuels en pays de Fayence est de 16400 et au ratio de 1500€/ligne cela représente 24.6 millions d'€ (mais combien ont déjà été financés par France Télécom, et par qui?). Le passage à la fibre optique (combien d'abonnés reste-t-il à équiper?) prendra des années. Qu'en attendant, la commune de Montauroux devrait être équipée d'un NRA supplémentaire pour donner un accès correct à l'internet aux habitants de l'Est et du Sud-Est de la commune.

Jean-Luc Fabre nous a ensuite expliqué que la fibre viendrait dans un avenir lointain! Il s'est référé au SDTAN schéma directeur territorial d'aménagement numérique [lien]. C'est un document cadre de 142 pages, initialement préparé en vue d'obtenir des subventions de l'UE pour le déploiement de la fibre optique dans le Var. Le document concerne le réseau d'initiative publique seulement; pas le réseau d'initiative privée. J'ai compilé cette présentation powerpoint pour en donner des extraits [lien].

JLF a indiqué qu'Orange ne voulait plus investir dans le réseau cuivre, et qu'il ne pourrait pas y avoir de NRAs supplémentaires notamment à Montauroux. Qu'Orange voulait désormais investir dans la fibre optique. Que le déploiement sur le pays de Fayence ne pouvait se faire que dans le cadre du SDTAN si et lorsque les financements seraient obtenus: de l'UE, de l'État, de la Région, du Département. Il a mentionné un chiffre de 35 millions d'€ pour ce déploiement (pour qui? les entreprises? les particuliers? et lesquels et dans quels quartiers?)(*). François Cavallier a indiqué l'engagement du Département de contribuer au financement à raison de 350€ par ligne (à quel moment et sur quel document serait versé cette contribution?). (*) la différence avec le chiffre que j'ai indiqué (24.6M€) vient de la prise en compte de la croissance et de lignes supplémentaires.

Mais tout ceci va prendre des années (*)! et comme l'a dit un participant concernera nos suivants! En attendant les inégalités d'accès à l'internet peuvent être réduites; et c'est à Montauroux Est et Sud-Est qu'il y a le plus de frustrés. La Commune peut envisager un NRA supplémentaire pour cela. Orange ne le fera pas sur fonds propres; mais on doit pouvoir obtenir d'eux ou d'une société privée une étude et une réalisation sur fonds de la Commune pour ses habitants. Ceci indépendamment de la CdC. On a l'impression qu'en ce domaine Montauroux se trouve par rapport à la CdC comme la France par rapport à l'UE.
(*) Une lecture approfondie du SDTAN suggère que le pays de Fayence ne figure pas parmi les priorités pour le déploiement de la fibre optique. Les financements obtenus devront être distribués selon ces priorités en volumes et en calendrier. Il faut savoir que des subventions ont un délai pour être versés, et la France a du rendre à l'UE des montants considérables parce que les projets n'avaient pas été menés jusqu'au bout dans les temps!!!!

Concernant Orange:

Orange est l'opérateur historique. A ce titre il est le propriétaire de toutes les infrastructures aériennes et souterraines, ainsi que des bâtiments et des équipements servant à distribuer le téléphone et l'internet aux abonnés: particuliers, entreprises et services publics. Mais nous sommes désormais dans un système de concurrence et Orange, ex entreprise publique devenue société de droit privé, même avec participation de l'État, est en concurrence avec plusieurs opérateurs alternatifs. Orange agit selon son modèle économique propre et comme toute société privée, cherche à maximiser sa part de marché en jouant d'avantages. C'est la raison pur laquelle, il ne faut pas s'obnubiler sur le "réseau d'initiative publique" du SDTAN. Des solutions fixes ou transitoires sont possibles via l'initiative privée pour réduire les inégalités d'accès à l'internet. Cela est dans les pouvoirs des communes. Mais il est certain qu'Orange n'en fera pas la promotion.

  1. Site web de l'Association "Force et Confiance"
  2. Force et Confiance: j'y vais ou j'y vais pas?
  3. Invitation à la rencontre du 3 décembre 2015
  4. Billets du blog sur la fracture numérique et la fibre optique
  5. Présentation sur la fracture numérique préparée pour la réunion du 3 décembre 2015
  6. SDTAN schéma directeur territorial d'aménagement numérique
  7. SDTAN extraits
  8. CR de la réunion par Catherine Torrès présidente de DADSLCF.


Partager |

Mis en ligne le 01/08/2014