Évolution de l'agriculture depuis la fin de la 2è guerre mondiale

La malbouffe ou junkfood en anglais est une des conséquences du tout économique auquel nos sociétés se sont adonnées depuis la fin de la 2è guerre mondiale. Le nombre d'agriculteurs en France a été divisé par plus de 10 depuis 1945; un agriculteur aujourd'hui nourrit 100 personnes alors qu'en 1945 il en nourrissait moins de 10. Les campagnes se sont vidées de leurs populations paysannes et ont été remplacées par des populations périurbaines. Tout cela a été permis par la formidable croissance économique due principalement au pétrole - pour les paysans cela signifie, mécanisation, engrais et pesticides, organisation de la filière agricole avec les coopératives agricoles, et aussi transports et distribution des produits. Tout cela est bien décrit dans le livre de Bruno Parmentier "Nourrir l'humanité en 2050" et par Philippe Coulomb de la FAO dans "Une voie étroite pour la sécurité alimentaire d'ici à 2050" (lien).

La nourriture industrielle que nous fournissent nos super marchés contient autant de nourriture que de produits industriels - plastiques, emballages, transports, distribution et marketing. C'est cette évolution que tentent d'arrêter et si possible d'inverser les mouvements comme les Colibris et les Amap.

Cette conférence débat à Rougiers - une commune dont le maire et les habitants tiennent à préserver son identité rurale - le 5 février 2011, s'inscrit dans ce mouvement. Marc Dufumier est invité par les Amap du Moulin de Redon et du Cauron (lien).

Mis en ligne le 08/12/2010