pays de Fayence: Rencontre "Force et Confiance" jeudi 3 mars consacrée au compteurs Linky.

Je déplore que certain(e)s invitent les gens à venir nombreux pour dire NON à la pose des compteurs Linky dans nos communes en 2016 par ERDF. Sans rien connaître du sujet, ou seulement ce qu'en disent des anti, comme Alternatives Santé avant toute information complète et tout débat. C'est Non! Typically French. Alors qu'est ce que le compteur Linky, compteur connecté (linked), ou intelligent et qu'est ce qu'il a de si intelligent?

Linky est un compteur digital au lieu d'analogique. Il va enregistrer en continu la consommation en puissance kW appelée au réseau et en énergie kWh fournie par le réseau. Et il va transmettre en discontinu, cad. une fois par jour, cette information à un centre qui traitera l'information pour gérer le réseau de distribution (consommation) et de production. Car en électricité consommation égale production à tout moment de l'année. C'est une identité qui ne souffre aucune discussion. Cela signifie qu'à tout moment ERDF (électricité réseau distribution de France, filiale d'EDF chargée de la gestion du réseau interconnecté) doit assurer l'identité Consommation = consommation, en connectant ou en déconnectant des producteurs d'électricité du réseau. Cette identité se fait dans un centre de dispatching. A l'aide du monotone de charge où on a enregistré la consommation à tout moment de l'année. Les avantages du compteur Linky sont explicités ici [lien].

Tant qu'il n'y avait qu'un petit nombre de gros producteurs - centrales thermiques charbon puis fuel au début des trente glorieuses, puis des centrales nucléaires mises en service des années 1974 à 1995, centrales hydrauliques... c'était facile. Mais avec l'arrivée des petits producteurs dispersés largement subventionnés - fermes photovoltaïques et installations sur les toits des bâtiments, éoliennes - c'est plus difficile. Les données agrégées des compteurs Linky doivent permettre à ERDF de mieux assurer l'identité entre producteurs et consommateurs.

Du côté des consommateurs, le compteur dit "intelligent" complété le cas échéant par un afficheur déporté (*), permet de connaître à tout instant la consommation et le prix de l'électricité consommée. Imaginez l'angoisse les jours rouges quand on a un contrat "tempo", quand vous allumez un radiateur puissant!!!!
(*) sera optionnel et à la charge du client pour un coût de 50€. Le compteur digital Tempo comporte un tel afficheur déporté permettant de savoir quels sont les jours bleu, blancs ou rouges et les heures pleines ou creuses.

Le compteur Linky suscite bien des controverses en relation avec l'effet présumé nocif des ondes électromagnétiques. Tout appareil électrique rayonne des ondes électromagnétiques. La diffusion récente des fours à micro-ondes, des smartphones, du Wifi, du CPL alimente les peurs. Sont-elles dangereuses? De nombreuses publications permettent de s'informer [lien].

Pour conclure voici un résumé de la controverse sur les compteurs Linky


Mais tout ceci ne doit pas occulter le plus important: c'est que le secteur de la production d'électricité en France et en Europe est au bord de la faillite. Les média nous annoncent qu'EDF veut majorer ses tarifs, que les centrales nucléaires doivent être arrêtées ou rénovées, que l'état n'a pas l'argent... la Cour des Comptes s'en mêle. Voir Électricité : l'immense faillite de l'Europe ! par Jean-François Raux ancien délégué général de l'Union française de l'électricité. Extrait:

[...] c'est la troisième cause qui constitue le summum de l'incohérence européenne. Alors que la Commission répète urbi et orbi que seuls le marché et la concurrence peuvent bénéficier au consommateur, le résultat est totalement inverse dans le secteur de l'électricité. Les seuls investissements qui se font encore sont ceux qui sont subventionnés (les énergies renouvelables). Et pendant que les prix de gros s'effondrent, vers les 25 euros le mégawattheure, le client final voit sa facture augmenter régulièrement du fait du poids des subventions : en France, les subventions payées par le consommateur final sont passées de 3 euros en 2002 à 27 euros le mégawattheure au 1er janvier 2016. En Allemagne ces subventions atteignent 70 euros. Cette situation amène les entreprises historiques du secteur à déclasser leurs actifs « classiques » (moyens de production non subventionnés) pour ne garder que ceux qui sont subventionnés, les énergies renouvelables déclarées « business d'avenir », parce que dépourvues de risque du fait… des subventions ! Voir cet article de 8e pour mieux comprendre ce désastre.

  1. Linky, le compteur communiquant d'ERDF Présentation
  2. Monotone de charge
  3. Réglementation et risques liés aux champs électromagnétiques | INRS
  4. Risques liés aux ondes électromagnétiques | Source INRS et directive Européenne
  5. Les ondes électromagnétiques sont-elles dangereuses?
  6. Pourquoi il faut refuser Linky, le nouveau compteur « communicant »
  7. What's so smart about smart meters? BBC
  8. All about smart meters
  9. Résumé de la controverse sur les compteurs Linky
  10. La Cour des Comptes sur l'électricité nucléaire
  11. 8e La production électrique européenne en faillite !
  12. Mon fil rss sur le nucléaire
  13. Mon fil rss sur l'électricité


Partager | Suivez moi sur twitter @pratclif

Mis en ligne le 01/08/2014 pratclif.com